Conférences / Activités


Les activités envisagées pour la période 2017-2018 sont les suivantes:

  • Un atelier annuel de deux jours ouvert à d’autres artistes et chercheurs

Ces ateliers permettront d’élargir l’approche à d’autres chercheurs et d’autres artistes intéressés par le sujet et par la méthode. L’idée est de garder un groupe pas trop large (pas plus de 40 personnes) de façon à ce qu’il y ait un véritable échange. Il serait aussi souhaitable que d’autres disciplines artistiques soient représentées (danse, cinéma, photographie, etc.) ainsi que des historiens de l’art, philosophes, curateurs et collectionneurs.

  • Film d’une quinzaine de minutes sur l’expérience diffusé de façon large, en particulier au sein du cours sur internet Gravité!

Ce film sera réalisé à partir des résidences faites en laboratoire pendant la première année. Il illustrera la démarche entreprise entre scientifiques et artistes, à partir d’enregistrements de discussions, d’oeuvres déjà existantes des artistes dont ils pensent qu’elles ont un lien avec le thème de l’univers gravitationnel, de l’espace et du temps.

Il est destiné à être présenté au plus grand nombre de façon à susciter la réflexion et à montrer comment un nouveau domaine peut être appréhendé par chercheurs et artistes pour un enrichissement mutuel de la réflexion.

Nous utiliserons en particulier ce film auprès des plus de 95 000 personnes de par le monde qui ont suivi le cours sur internet Gravity!, avec lesquels nous gardons un contact étroit.

  • Séminaire de restitution en fin de projet, avec exposition et publication

Ce séminaire de réflexion sera l’occasion de faire le point de l’expérience après deux ans. Il sera ouvert à d’autres artistes et scientifiques, ainsi qu’à des acteurs du monde de l’art, et pour une part tout au moins au grand public.

Ce séminaire sera complété par une exposition qui illustrera les deux ans de travail. Le contenu exact de l’exposition peut difficilement être précisé aujourd’hui puisqu’il dépend de la façon dont la démarche sera conduite en pratique. On peut toutefois envisager un ensemble cohérent de croquis, maquettes, tableaux noirs, films, schémas de physique, simulations numériques, ainsi que des oeuvres existantes des artistes participants qui prendraient une nouvelle dimension dans le cadre proposé.

Enfin une publication viendra compléter cette restitution. Ce peut être des actes du séminaire, ou bien le catalogue de l’exposition. Il s’agit principalement ici de garder des traces concrètes de cette expérience.